Les 6 erreurs les plus communes que les gens font lorsqu’ils sont en douleur

erreursDans ma quête pour pour pouvoir offire le traitement le plus efficace contre la douleur et les autres problématiques chroniques, j’ai travaillé avec des centaines de patients et j’ai effectué des milliers de traitements. Grâce à tout cela, j’ai remarqué qu’un grand nombre de gens font des erreurs (souvent sans même le savoir !) qui les empêchent d’atteindre leurs objectifs de santé.

Apprenez ce que sont ces erreurs si vous voulez les éviter … et obtenez les bénéfices d’une meilleure santé plus rapidement.

1. Minimiser leur mal ou leur problème.

Personne ne veut avoir mal. La douleur peut être inquiétante ou effrayante, surtout quand on ne sait pas ce qui la cause ou combien de temps cela va durer.

Et donc, quand nous sommes en douleur, nous avons tendance vouloir minimiser la gravité du problème. Nous ne voulons pas croire que c’est grave et nous essayons de nous dire que « ce n’est pas si mal » et que « ça va bien aller ». Pourquoi ? Parce qu’admettre à nous-mêmes que cela pourrait être un problème grave peut être assez embêtant !

En faisant ceci, d’une certaine manière nous pensons « loin des yeux, loin du cœur », mais le corps ne peut pas se le cacher. C’est un mécanisme naturel de l’homme de vouloir minimiser les choses. À court terme, on se sent mieux comme ça. On ne s’inquiète plus et ça fait du bien. Mais à long terme, cela peut faire empirer les choses.

2. Baisser les bras face à la douleur.

Puisque il existe tant d’options pour le traitement de la douleur, il n’est pas étonnant que la plupart des gens aient essayé beaucoup de choses. Certaines personnes trouvent une solution, d’autres connaissent une légère amélioration de leur état et, pour certains, malgré leurs efforts, la douleur persiste.

Qu’est-ce qui se passe quand les gens essaient des choses qui ne donnent pas les résultats espérés ? Eh bien, souvent les gens abandonnent !

Ils ont essayé, les choses ne se sont pas placées, donc ils croient qu’ils vont devoir tout simplement vivre avec le problème. Le plus triste à ce sujet c’est que pour de nombreuses personnes, cela ne prend pas beaucoup de temps avant qu’ils abandonnent. Quelques tentatives infructueuses peuvent les amener à jeter l’éponge et s’arrêter là. Ils concluent que rien ne va marcher pour eux.

3. Remettre cela à plus tard.

Personne ne veut aller chez le docteur. Très peu de gens se réveillent le matin en criant: « Youpi ! Je vais chez mon chiropraticien ! » Les gens viennent ici par nécessité. Si votre chauffage tombe en panne, vous appelez le réparateur parce que vous devez. Si votre voiture tombe en panne, vous l’apportez chez le garagiste par nécessité. Et puisque personne ne veut aller chez le docteur sauf s’il s’agit d’une situation d’urgence, les gens remettent la recherche d’un traitement pour la douleur à plus tard.

Les gens croient souvent que le problème va se régler avec le temps par lui-même. Peut-être dans le passé cela leur est arrivé, ou ils avaient d’autres problèmes qui semblaient disparaître.

Parfois, c’est vrai, certain problème semblent se corriger. Mais souvent, les gens viennent me voir seulement lorsque leur problème semble critique. Pendant qu’ils attendaient et qu’ils espéraient, leur état ​​a peut-être dégénéré. Et cela signifie que leur traitement va prendre plus de temps, plus d’argent et plus d’effort. S’ils étaient venus plus tôt, le problème à traiter aurait été moins grave.

4. Croire que la disparition de la douleur signifie la résolution du problème.

La douleur est un signal que quelque chose ne va pas. Pourtant, le plus souvent, la douleur n’est pas le problème, c’est ce qui nous indique l’existence du problème. En cas de douleur, il est naturel de s’inquiéter, et lorsque la douleur disparaît, il est naturel de croire que le problème est résolu.

Beaucoup de gens éprouvent de la douleur qui diminue ou disparaît soudainement. Avec un soupir de soulagement, ils pensent que le problème doit être disparu. Mais même si le symptôme est parti, le problème peut être encore là, caché dans l’ombre.

Après quelques traitements chiropratiques, les gens expérimentent souvent une diminution significative de la douleur. Naturellement, ils croient qu’ils sont «guéris» et se sentent prêts à arrêter le traitement. Faire cela trop tôt peut être une entreprise risquée, car le problème pourrait bien revenir. Le symptôme a été soulagé, mais la cause n’a pas été entièrement corrigée. Une réduction de la douleur ne signifie pas que le problème a disparu.

La chiropratique n’est pas de la magie. Même lorsque la douleur diminue, c’est les résultats des tests qui nous indiqueront de façon fiable une correction importante du problème. Oui, nous voulons soulager les symptômes, mais nous voulons surtout traiter la problématique principale.

5. Vouloir des résultats instantanés.

C’est la nature humaine de vouloir sortir de la douleur aussi vite que possible. Et donc, quand il s’agit de la douleur physique, les gens veulent tout simplement que la douleur disparaisse. Ils veulent que ce soit réglé pour hier, et ainsi, ils tombent dans le piège de vouloir des résultats immédiats. Ils veulent que le problème totalement réglé en une ou deux visites.

Ce serait génial !

C’est clair : Pourquoi quelqu’un voudrait-il passer du temps et de l’argent pour la résolution d’un problème qu’ils ne voulaient pas en premier lieu ? Ce serait plus facile si le problème disparaissait !

Quand il s’agit de la douleur, les gens tombent facilement dans la pensée magique. Un peu de temps ou de la magie chiropratique et hop ! Oui, certaines conditions peuvent répondre rapidement à un traitement et c’est génial lorsque ça arrive. Mais d’autres problématiques ont besoin de plus de temps et de plus d’un traitement pour réduire efficacement les symptômes et de corriger le vrai problème.

Vouloir des résultats instantanés empêche les gens d’avoir une image précise et réaliste de ce qui est vraiment nécessaire pour obtenir les résultats qu’ils veulent. J’ai travaillé fort pour développer une approche efficace, mais elle n’est pas toujours instantanée.

6. Masquer le vrai problème en traitant les symptômes.

Il y a tellement d’options lorsqu’il s’agit de soulager la douleur. Et que font la plupart des gens lorsqu’ils ont mal ? Ils sortent les pilules.

Les pilules peuvent sauver des vies, nous le savons tous. Mais quand il s’agit de douleur chronique, les pilules ne sont pas une solution complète. Prendre des analgésiques est palliatif. Cela signifie qu’il peut aider à réduire l’intensité des symptômes, mais elle ne résolut pas ni ne corrige le problème. « Traiter » les symptômes et non les causes n’est pas une solution efficace. Ceci peut être utile à court terme, mais à long terme, cela pourrait avoir des conséquences néfastes.

Nous réalisons qu’il aurait été préférable de chercher une solution plus tôt. Les gens se tournent également vers des options telles que l’étirement, le massage profond et l’exercice physique pour résoudre la douleur. Tous ces éléments sont précieux, mais peut-être pas adéquat pour résoudre le problème en cause. Si votre douleur persiste ou revient sans cesse, assurez-vous de vous faire examiner.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.


SEO Powered By SEOPressor